Je cherche à me former

Si vous cherchez à vous former, les éléments ci-dessous pourront vous aider à faire votre choix.

Des questions globales pourraient être: 

Quelles sont les manières d’apprendre ?
Quels critères prendre en compte ?
Quelles sont les différentes possibilités ?

 

Elément

La formation professionnelle peut être définie comme un « processus d’apprentissage qui permet à une personne d’acquérir le savoir et les savoir-faire nécessaires à l’exercice d’un métier ou d’une activité professionnelle »

Il existe trois grandes catégories d’apprentissage (de manière d’apprendre).

  1. apprentissage formel:
    il est programmé et se développe au sein d’organismes habilités à délivrer des diplômes.
    Il s’agit principalement du système scolaire qualifiant (ex. : l’enseignement de plein exercice, l’enseignement de promotion sociale, les Hautes écoles, les universités, etc.) ;
  2. apprentissage non formel :
    il n’a pas de visée certificative.
    Il s’agit de la formation professionnelle continue, des dispositifs de formation proposés par le monde associatif, ou de formations non certifiantes proposées par les Centres d’insertion socioprofessionnelle (CISP), les universités d’été, etc. ;
  3. apprentissage informel :
    il s’agit des activités d’apprentissage qui sont en relation directe avec le travail.
    Ex. : le tutorat, le coaching, l’acquisition de savoir-faire, la formation axée sur des échanges, la formation à distance, la participation à des conférences ou à des ateliers, etc.

Outre ces catégories d’apprentissage, il existe une distinction entre deux types de formations :

  1. formation professionnelle initiale :
    elle a pour objectif l’acquisition d’un diplôme ou d’un certificat officiel ;
  2. formation professionnelle continue :
    elle vise à élargir vos connaissances ou à améliorer vos compétences.

Connaissez-vous la règle des 70-20-10 ? 

Apprendre, ce n’est pas seulement « aller en formation ». Il s’agit d’un processus, d’une démarche. 

Quelle est cette règle ?

  • 70 % de ce que je sais a été appris sur le terrain, via mon expérience (au travail par exemple) ;

  • 20 % a été appris grâce aux autres, à mon « chef », à mes collègues (par des échanges, des recherches sur Internet ou des conférences) ;

  • 10 % a été appris grâce à la formation formelle.

Dans le cadre de votre travail, vous avez l’opportunité de suivre une formation.
Celle-ci pouvant être financée par votre employeur, votre choix devra dépendre de plusieurs critères.

Critères de votre institution

  • plan de formation :
    celle que vous avez choisie fait peut-être partie d’un plan de formation où les représentant·e·s syndicaux et la direction se sont concertés sur les priorités de formation au sein de votre institution ;
  • évaluations formatives :
    suite aux formations précédentes, il se peut que certaines d’entre elles aient porté davantage leurs fruits que d’autres ; 
  • assimilation comme temps de travail :
    la formation est-elle considérée comme du temps de travail ?
    Exemple : si vous travaillez du lundi au vendredi et que la formation se déroule le weekend, est-elle considérée comme du temps de travail ? 

Critères individuels 

  • objectifs de la formation :
    quel est le résultat attendu ? Que devez-vous savoir faire ? Quels sont vos objectifs et ceux de votre institution ?
  • mode d’apprentissage :
    formation classique, accompagnement individuel, formation à distance, partage de pratiques, etc. Une formation collective propose d’autres apports (expériences des autres participants, échanges, etc.) qu'une formation en ligne ou l’autoapprentissage ;
  • contenu :
    il varie d’un·e formateur·rice à l’autre, d’une offre à l’autre, et doit correspondre à vos besoins ;
  • statut :
    la formation est-elle certifiante et/ou qualifiante ? S’agit-il d’une formation continue ? Avez-vous des examens ? Une épreuve intégrée ? Un travail de fin d’études ? 
  • opérateur de formation :
    a-t-il une connaissance de votre secteur ? Est-il privé ou public ?
  • méthodologie :
    mises en situation, exercices basés sur votre expérience, philosophie de l’opérateur de formation, etc. : ces éléments sont-ils compatibles avec vos objectifs ? 
  • coût :
    est-elle financée par l’employeur ? Est-ce compatible avec le budget du plan de formation concerté ? Est-elle reconnue par le Congé-éducation payé ? 
  • lieu :
    est-elle organisée au sein de votre institution ou en dehors ? S’agit-il d’une codiplomation (formation certifiante dispensée dans deux établissements différents) ?
  • durée et moment :
    se déroule-t-elle en journée, le soir, le weekend, en semaine ? Est-elle comprise dans votre temps de travail ou pas ?

Le domaine de la formation est vaste. Pour vous y retrouver, voici un petit état des lieux en fonction de votre profil.

Vous êtes travailleur·euse

La liste ci-dessous est un aperçu de l'offre accessible aux travailleur·euse·s. :

  • les opérateurs privés associatifs du secteur non marchand : ils ont développé une offre de formation. Certaines sont reconnues par un pouvoir public, notamment la Fédération Wallonie Wallonie-Bruxelles, dans le cadre du décret Education Éducation permanente ;
  • commerciaux ou d’économie sociale : ce sont des opérateurs dans diverses disciplines, sous statut de SPRL, coopérative, voire SA. Certains se sont regroupés et se donnentont un code de déontologie ;
  • les pouvoirs subsidiants du non-marchand comme l’ONE ou l’AViQ proposent des formations sur catalogue en faisant appel à des opérateurs extérieurs. D’autres reconnaissent des associations spécialisées pour des formations dans ce secteur ; 
  • l’Enseignement de promotion sociale (EPS) est un opérateur phare pour les adultes, dans toutes les disciplines. Les quatre réseaux de la Fédération Wallonie-Bruxelles proposent des offres préétablies où toute personne peut s’inscrire, mais ils répondent aussi à la demande pour organiser des formations « sur mesure », de niveau secondaire et supérieur.
    Cet enseignement délivre des certificats et titres spécifiques, mais aussi des titres équivalents à ceux de l’enseignement de plein exercice (ex. : le CESS – certificat d’enseignement secondaire supérieur – le diplôme d’aide familiale, d’aide-soignant, le brevet infirmier, les bacheliers Éducateur spécialisé et en soins infirmiers, etc.) ;
  • les Hautes Écoles et universités proposent de plus en plus de formations continuées ; 
  • les fédérations patronales, des regroupements de services et les organisations syndicales consacrent également une partie de leurs activités à offrir des formations dans le domaine de leurs pratiques ; 
  • les formateur·rice·s indépendant·e·s : ils·elles exercent à titre complémentaire ou principal.
    Certain·e·s ont été ou sont encore travailleur·euse·s dans une organisation du non-marchand ;
  • le Forem en Wallonie, Bruxelles-Formation dans la capitale, l’ADG (en Communauté germanophone), et le VDAB (Flandre) présentent des formations préétablies pour les demandeur·euse·s d’emploi, et répondent aux demandes de tous types d’organisations ;
  • les centres de compétences ou de références proposent des formations dans des secteurs spécifiques ;
  • l’IFAPME (Institut wallon de Formation en alternance et des indépendants et Petites et Moyennes Entreprises), et le Service Formation PME (administration de la Cocof à Bruxelles), proposent des formations continuées en chef d’entreprise et des formations en alternance. 

Vous êtes un·e futur·e travailleur·euse

La liste ci-dessous est un aperçu de l’offre accessible aux futur·e·s travailleur·euse·s.

  • Le secteur de l’insertion socioprofessionnelle

    • En Wallonie : les CISP sont réservés aux demandeur·euse·s d’emploi inoccupé·e·s (DEI) :

      • qui ont au minimum 18 ans et au maximum le diplôme CE2D,
      • ou : inoccupé·e·s depuis au moins 18 mois dans les 24 mois qui précèdent la formation.

        Il existe encore d’autres situations assimilées (personnes relevant de l’Inami ou de l’AViQ, personnes incarcérées, etc.). Des dérogations sont possibles pour des personnes disposant au maximum d’un CESS.

        Les CISP proposent :

        • de l’orientation professionnelle,
        • des formations de base,
        • des formations professionnalisantes.
           
    • A Bruxelles : les OISP sont le pendant bruxellois des CISP. Il en existe une cinquantaine, qui forment et accompagnent les demandeu·euse·s d’emploi peu qualifié·e·s. Il s’agit :
      • des missions locales,
      • des organismes de formation (alphabétisation, de base, préformation ou formation qualifiante),
      • des ateliers de formation par le travail (AFT),
      • des opérateurs de guidance.
         
  • L’alternance vous concerne si vous avez entre 15 et 25 ans. Elle permet de se former à mi-temps de manière théorique en centre de formation (CEFA, IFAPME, SFPME) et, pour l’autre mi-temps, de manière pratique en institution.
  • L’Enseignement de promotion sociale est un opérateur phare pour les adultes, dans toutes les disciplines. Les quatre réseaux de la Fédération Wallonie-Bruxelles proposent des offres préétablies où chacun·e peut s’inscrire, mais ils répondent aussi à la demande pour organiser des formations « sur mesure », de niveau secondaire et supérieur. Cet enseignement délivre des certificats et titres spécifiques, mais aussi des titres équivalents à ceux de l’enseignement de plein exercice (ex. : le CESS – certificat d’enseignement secondaire supérieur – le diplôme d’aide familiale, d’aide-soignant, le brevet infirmier, ou les bacheliers Éducateur spécialisé et en soins infirmiers, etc.) ;
  • les Hautes Écoles et Universités proposent de plus en plus de formations continuées ; 
  • le Forem en Wallonie, Bruxelles-Formation à Bruxelles, l’ADG en Communauté germanophone et le VDAB en Flandre, présentent des formations préétablies pour les demandeur·euse·s d’emploi et répondent aux demandes de tout type d’organisation ;
  • les centres de compétences ou de références proposent des formations dans des secteurs spécifiques ;
  • Les opérateurs privés
    • associatifs du secteur non marchand : ils ont développé une offre de formation. Certaines sont reconnues par un pouvoir public, notamment la Fédération Wallonie-Bruxelles dans le cadre du décret Éducation permanente ;
    • commerciaux ou d’économie sociale : ce sont des opérateurs dans diverses disciplines, sous statut de SPRL, coopérative, voire SA. Certains se sont regroupés et ont un code de déontologie.
  • Les formateur·rice·s indépendant·e·s exercent à titre complémentaire ou principal. Certain·e·s ont été ou sont encore travailleur·euse·s dans une organisation du non-marchand. 

Outre le type d’enseignement ou le type d’opérateurs de formation, vous pouvez chercher votre formation de différentes manières.

Sur Internet

  • les moteurs de recherche généraux : vous pouvez taper le nom de la formation souhaitée et sa localisation dans un moteur de recherche.
    Il peut s’agir d’une première recherche, générale, afin d’avoir une idée sur le contenu de la formation souhaitée, du prix, de la durée, etc. ;
  • les moteurs de recherche spécialisés :
    pour les formations francophones en Belgique, vous pouvez chercher sur des sites comme FORMAPass en Wallonie, Dorifor en Région bruxelloise.
    Les Fonds sociaux regroupés dans les asbl APEF (secteur non marchand francophone et néerlandophone) et FeBi (secteur non marchand fédéral et bi-communautaire) soutiennent également des formations.
    Sur le site du catalogue Formapef, vous pouvez aussi chercher des formations mises en place spécifiquement pour les travailleur·euse·s du non-marchand (un catalogue papier existe, envoyé aux institutions des secteurs concernés). 

Dans les espaces d’information

Il s’agit de lieux (physiques) où vous pouvez vous renseigner auprès d’un·e conseiller·ère.

  • les Carrefours Emploi Formation Orientation (Cefo) en Wallonie sont des lieux d’information et de conseil qui rassemblent plusieurs partenaires autour de la formation, de l’emploi, de l’orientation et de la création d’activités. Ils sont accessibles à tous gratuitement et sans rendez-vous ;
  • à Bruxelles, la Cité des métiers est un espace d’information et de documentation sur les métiers, les formations et la validation des compétences ;
  • les Maisons de l'emploi : elles dépendent du Forem et d’Actiris et sont présentes un peu partout.
  • le SIEP : plusieurs antennes du SIEP (Service d’information sur les études et les professions) existent à Bruxelles et en Wallonie. Elles peuvent vous renseigner sur les formations en cours du jour ou du soir, continuées ou en alternance, par le travail, l’alphabétisation, les langues, etc. ;
  • les Cités des métiers : ce sont des espaces d’informations et de conseils sur des thématiques relatives à votre parcours de vie professionnelle (orientation, formation, emploi, etc.). Des conseiller·ère·s peuvent vous aider dans votre projet de formation. Ces lieux sont ouverts tant aux travailleur·euse·s qu’aux demandeur·euse·s d’emploi. On en trouve à Namur, Charleroi, Liège et Bruxelles.

Dans votre institution

Votre référent·e formation, représentant·e syndicale ou votre responsable.

Par le bouche à oreille

Vous pouvez vous renseigner auprès de personnes ayant déjà suivi la formation, des collègues ou des connaissances. 

Vous pouvez bien sûr cumuler diverses sources.

Il existe une série de dispositifs vous permettant de travailler et de vous former en même temps.

La formation en alternance

La formation en alternance vous concerne si vous avez entre 15 et 25 ans.
Elle permet de se former à mi-temps de manière théorique en centre de formation (CEFA, IFAPME, SFPME, Forem) et, pour l’autre mi-temps, de manière pratique en institution.
Les institutions doivent, sauf si elles proposent un contrat de travail classique, obtenir un agrément par un opérateur.
Celui-ci vise à s’assurer que vous serez accueilli·e dans de bonnes conditions et, surtout, que vous serez accompagné·e par un·e tuteur·rice qui dispose d’une expérience probante. 

Cette formation est contractualisée dans un « contrat d’alternance » qui décrit vos droits et obligations ainsi que ceux des institutions d’accueil.
Il indique systématiquement à quel niveau de compétence vous vous situez, ainsi que l’indemnité mensuelle minimale que vous allez percevoir (niveau A : 265,64 euros ; niveau B : 375,02 euros ; niveau C : 500,03 euros).
Cette indemnité est évolutive en fonction de l’acquisition de nouvelles compétences.

Il existe deux filières pour se former en alternance : 

  • les CEFA qui relèvent de l’enseignement et qui possèdent une vision plus large que la formation professionnelle,
  • l’IFAPME et le SFPME.

Les Centres d’insertion socioprofessionnelle (CISP), en Wallonie

Les CISP sont réservés aux demandeur·euse·s d’emploi inoccupé·e·s (DEI) :

  • qui ont au minimum 18 ans et au maximum le CE2D ;
  • ou inoccupé·e·s depuis au moins 18 mois dans les 24 mois qui précèdent la formation.

Il existe encore d’autres situations assimilées (personnes relevant de l’Inami ou de l’AviQ, personnes incarcérées, etc.).
Des dérogations sont possibles pour des personnes disposant au maximum d’un CESS.

Les CISP proposent :

  • de l’orientation professionnelle,
  • des formations de base,
  • des formations professionnalisantes.

Deux cadres méthodologiques sont utilisés :

  1. la démarche Entreprise de formation par le travail (EFT), qui consiste en la mise en situation réelle de travail par la production de biens et de services en lien avec plusieurs métiers ;
  2. la démarche de formation et d’insertion, qui comprend des cours, exercices pratiques, éventuellement des stages, etc., selon une méthodologie participative adaptée à un public adulte.

Les Organismes d’insertion socioprofessionnelle (OISP), à Bruxelles

Ils sont le pendant bruxellois des CISP. Il en existe une cinquantaine, qui forment et accompagnent les demandeu·euse·s d’emploi peu qualifié·e·s. Il s’agit :

  • des missions locales,
  • des organismes de formation (alphabétisation, de base, préformation ou formation qualifiante),
  • des ateliers de formation par le travail (AFT),
  • des opérateurs de guidance.

Les formations sont de type :

  • généralistes : alphabétisation, formation de base, ou déterminations généralistes qui permettent au public de s’orienter vers un secteur d’activités donné. Toutes ces formations permettent de maîtriser la lecture et l'écriture, d'acquérir des compétences de base, et surtout d'obtenir une qualification professionnelle afin de poursuivre une formation particulière ou de chercher un emploi. Elles sont toujours orientées vers le monde du travail ;
  • ciblées sur un métier : préformation, formation qualifiante, formation par le travail, ou déterminations précises qui permettent d’infirmer ou de confirmer son projet de formation pour un métier visé.

Le dispositif d'insertion socioprofessionnelle soutient également les demandeur·euse·s d'emploi pour réaliser un bilan de compétences, pour se réorienter et pour les assister lors de leur recherche d'emploi.

La formation alternée en Wallonie

Il s’agit d’une opportunité qui permet à un·e jeune demandeur·euse d’emploi entre 18 et 25 ans (et qui a au maximum le CESS) de se former en alternant formation théorique et pratique au sein d’une organisation et dans un centre du Forem, de l’IFAPME, ou en Centre de compétence, et cela durant maximum 12 mois (en fonction du métier appris).
L’objectif est d’acquérir toutes les compétences nécessaires à l’exercice de sa profession.

Le tutorat

C’est une autre manière d’apprendre. Les organisations sont encouragées à mettre en place différents types de tutorat :

  • accueillir et accompagner les nouveaux·elles travailleur·euse·s.dans la prise de fonction et la prise de connaissance de l’organisation ;
  • soutenir les travailleur·euse·s qui suivent en parallèle une formation qualifiante ;
  • soutenir les travailleur·euse·s qui changent de fonction ;
  • soutenir les travailleur·euse·s qui reviennent après une maladie de longue durée.

Dans l’idéal, le·la tuteur·rice est un·e travailleur·euse présent·e dans l’organisation depuis au moins deux ans et ayant au minium 5 ans d’expérience.
Il·elle est là pour vous soutenir en fonction des situations présentées.
Pour une information complémentaire à propos des différents tutorats, vous pouvez consulter www.competentia.be.

Quelques projets complémentaires dans le secteur non marchand pour concilier travail et études

  • Soutien à la formation d’aide-soignant·e et en art infirmier

    • Le projet FINSS
      Le projet de formation en art infirmier (projet 600) s'adresse exclusivement aux travailleur·euse·s de la Commission paritaire des établissements et services de santé (CP 330) qui souhaitent réorienter leur carrière professionnelle et reprendre le chemin de l'école, en vue d'acquérir le diplôme en art infirmier A1 ou A2.
      Ce projet vous permet d’être exempté·e de prestations de travail afin de vous concentrer sur votre formation, tout en maintenant votre rémunération tout au long de celle-ci.
      Plus d’informations
       
    • Les Projets Tremplin
      Ils soutiennent les travailleur·euse·s qui entreprennent ou poursuivent des études. 
      Ils prévoient la prise en charge des frais d’inscription à la formation, et offrent des jours de congé supplémentaires au Congé-éducation payé.

  • Formation « aide familial·e » à destination des travailleur·euse·s « aides ménager·ère·s »
    Le Fonds Maribel des Aides familiales et des Aides seniors finance l’embauche compensatoire des aides ménager·ère·s souhaitant entamer une formation qualifiante d’aide familial·e, quelle que soit la durée de la formation (12 ou 18 mois).
    Plus d’informations auprès du Fonds Maribel des Aides familiales.
     

Formation continue

La formation continue vous permet de vous former plusieurs jours par an sur des thématiques précises, tout en maintenant votre rémunération si elle est suivie dans le cadre de votre contrat de travail

Différents chemins existent pour valoriser votre expérience ou obtenir un diplôme ou une certification.

Outre l’enseignement de plein exercice et l’enseignement supérieur (promotion sociale, Hautes écoles, universités), voici d’autres possibilités. 

Si vous ne pouvez pas assister aux cours

Deux alternatives : 

  1. le jury de la Fédération Wallonie-Bruxelles :
    il permet de passer des examens à partir du premier degré de l’enseignement secondaire jusqu’à l’enseignement supérieur et d’obtenir le diplôme, sans suivre les cours.
    Cela demande beaucoup d’investissement privé car vous devrez montrer vos connaissances lors de l’examen. Concernant l’enseignement supérieur, vous devrez prouver à l’établissement d’enseignement que vous êtes dans l’incapacité d’assister au cours de manière régulière ;
  2. l’enseignement à distance (EAD) :
    l’enseignement à distance propose des modules de cours en ligne pour se préparer aux épreuves certificatives des niveaux primaire et secondaire (CEB, CE1D, CE2D, CESS, etc.).
    La plupart des étudiant·e·s de l'EAD suivent ces modules afin de présenter un jury ou dans le cadre d’un soutien scolaire.
    Ce type d’enseignement ne décerne pas de diplôme mais peut, sur demande, délivrer une attestation de suivi de cours à la fin de la formation. 

Si vous avez de l’expérience et des compétences

Vous pourrez peut-être les valoriser et être dispensé·e de certains cours. Comment ?

  • La valorisation des acquis de l’expérience (VAE) : il est possible que grâce à vos expériences professionnelles et privées, vous avez déjà acquis une partie des compétences en lien avec vos études. 
    Grâce à la valorisation des acquis de l’expérience, vous pourriez être dispensé·e de certains cours ou être admis·e à une formation dont l’accès exige un diplôme que vous ne possédez pas.
    La VAE permet à tous les adultes (salarié·e·s, indépendant·e·s, bénévoles, demandeur·euse·s d’emploi, etc.) d’accéder à différents types de formation. Ces personnes peuvent bénéficier de programmes de cours adaptés à leur profil, à condition de pouvoir prouver une expérience acquise et des compétences en lien avec le cursus d’études choisi.
    La VAE est possible pour les types de formation suivants : université, Haute école, promotion sociale ou formation professionnelle.
    Elle vous permet : 

    • d’obtenir des dispenses de cours, ou,
    • d’être admis·e dans une formation dont l’accès exige un diplôme que vous ne possédez pas.
      Elle ne doit pas être confondue avec la « validation des compétences », qui permet de valider une expérience dans le cadre d’un projet d’emploi. Cependant, si vous avez obtenu un titre de compétence, n'oubliez pas de le mentionner lors de votre demande de VAE. Certains titres offrent des accès automatiques à la valorisation.
       
  • Les passerelles : elles sont utiles dans le cadre d’une réorientation de votre parcours d’études, ou afin de compléter celui-ci par d’autres formations. Les autorités de l’établissement d’enseignement pourront vous proposer un programme personnalisé compte tenu des crédits déjà acquis lors d’études précédemment suivies. Votre admission sera personnalisée. 

Si vous venez d’un autre pays

Vous y avez peut-être obtenu un diplôme.
Vous pouvez introduire une demande pour obtenir une équivalence, que ce soit pour suivre une formation professionnelle ou des études supérieures.
Consultez les sites equivalences.cfwb.be et mondiplome.be

Ressources

Elément

Les ressources physiques

Qui ? 

Quoi ? 

Site web

Carrefours
Emploi Formation Orientation
Les Carrefours Emploi Formation Orientation (Cefo), en Wallonie, sont des lieux d’information et de conseil qui rassemblent plusieurs partenaires autour de la formation, de l’emploi, de l’orientation et de la création d’activités. Ils sont accessibles à tous gratuitement et sans rendez-vous. Carrefours Emploi
Formation Orientation
Bruxelles Formation Bruxelles Formation est l'organisme public chargé de la formation professionnelle des chercheur·euse·s d'emploi et des travailleur·euse·s francophones de la Région de Bruxelles-Capitale. Bruxelles
Formation
Service d’information sur les études et les professions (SIEP) Les antennes du SIEP peuvent vous renseigner sur les études, les professions, les formations en cours du jour ou du soir, continuées ou en alternance, par le travail, l’alphabétisation, les langues, etc. SIEP
Infor Jeunes Infor Jeunes a pour objectif d’informer, d’aider et de conseiller les personnes qui le souhaitent et plus particulièrement les jeunes dans les domaines qui les concernent (enseignement, formation, travail, logement, famille, santé, aide sociale, justice, loisirs et vacances, international,…), grâce notamment à l’établissement de services et de permanences d’accueil répondant aux appels de toutes sortes.
L’accès y est libre et gratuit.
Inforjeunes.be
Les cités des métiers Les Cités des métiers sont des espaces d’information et de conseil sur des thématiques relatives à votre parcours de vie professionnelle (ex. : orientation, formation, emploi, création d’activités, etc.).
Des conseiller·ère·s peuvent vous aider dans votre projet de formation et votre orientation.
Elles se situent à Namur, Charleroi, Liège et Bruxelles. 
Namur
Charleroi
Liège
Bruxelles
Les organismes publics de formation Ils peuvent proposer des formations ciblées sur l’orientation professionnelle. Pour une première recherche générale, tapez par exemple le mot-clé « bilan de compétences Belgique », ou « bilan de compétences ­+ votre région ». 
Jury de la Fédération Wallonie Bruxelles Le jury de la Fédération Wallonie Bruxelles permet de passer des examens à partir du premier degré de l’enseignement secondaire jusqu’à l’enseignement supérieur et d’obtenir le diplôme sans suivre les cours. Fédération
Wallonie Bruxelles
L'enseignement
à distance (EAD)
L’enseignement à distance propose des modules de cours en ligne pour se préparer aux épreuves certificatives des niveaux primaire et secondaire (CEB, CE1D, CE2D, CESS, etc.). Enseignement
à distance
Valorisation des acquis de l'expérience
(VAE)
La valorisation des acquis de l'expérience permet d'être dispensé·e de certains cours ou d'être admis·e à une formation dont l’accès exige un diplôme que vous ne possédez pas. Elle est possible pour les types de formation suivants : université, haute école, promotion sociale ou formation professionnelle. Fédération
Wallonie Bruxelles
Les passerelles de la Fédération Wallonie-Bruxelles Utiles dans le cadre d’une réorientation de votre parcours d’études, ou afin de compléter celui-ci par d’autres formations. Fédération
Wallonie-Bruxelles
Conseiller·ère·s en accompagnement professionnel

Via un organisme de formation. Il s’agit d’une personne externe à votre institution, à même de vous conseiller et de vous accompagner dans votre réflexion concernant votre parcours professionnel. Pour trouver un opérateur, vous pouvez surfez entre autres sur le répertoire des opérateurs de formation (le ROF) de l’APEF. 

Répertoire des
opérateurs de formation

Au sein de votre institution

Qui ? 

Quoi ? 

Le·la référent·e formation Il·elle est en charge de l’élaboration du plan de formation au sein de votre institution, veille aux besoins en savoirs, savoir-être et savoir-faire des travailleur·euse·s et de l’institution, et les traduit en propositions de formation. 
Le·la responsable Il·elle peut vous informer sur la politique de formation de l'institution. 
Le·la tuteur·rice Il·elle est un·e collègue accompagnant un·e travailleur·euse nouvellement engagé·e ou un·e stagiaire. 
La délégation syndicale Le·la représentant·e syndical·e est un·e collègue qui représente le personnel auprès de l’employeur. Il peut vous informer sur la politique de formation de l'institution. 

Les sites Internet

Pour plus d’informations sur un métier ou une formation, vous pouvez consulter les sites Internet ci-dessous. 

Site 

Quoi ? 

Site web

Formapef Formapef est un catalogue de formations pour le secteur non marchand, accessible sans frais aux travailleur·euse·s des sous commissions paritaires suivantes: 319.02, 327.02, 329.02, 329.03, 332. Formapef
Horizons emploi - Forem Horizons emploi est un moteur de recherche informant sur les métiers, leur place sur le marché de l’emploi, les secteurs d’activités où ils s’exercent.
Vous pouvez également consulter les offres d’emploi liées ou encore trouver les études et formations qui y mènent.
Horizon Emploi
L'IMT-B - Actiris L'IMT-B est un moteur de recherche concernant le marché du travail à Bruxelles, pour en savoir plus sur une profession ou un secteur d'activité, les formations et les offres d'emploi liées. IMT-B d’Actiris
Pro-J (SIEP) Le site Pro-J du SIEP s'adresse plus particulièrement aux jeunes. Ils abordent les thèmes suivants: les études, les professions, les formations en cours du jour ou du soir, continuées ou en alternance, par le travail, l’alphabétisation, les langues, etc.

Pro-J 

FORMAPass En Wallonie, le catalogue de formation en ligne FORMAPass propose le même service avec plus de 5 000 formations et prestations d’insertion socioprofessionnelle.  FORMAPass
Dorifor Dorifor est un catalogue de formations en ligne en région bruxelloise. Dorifor
Mondiplome.be Ce site vous oriente vers les opérateurs pouvant vous aider dans la valorisation de votre diplôme.  mondiplome.be

Dispositifs pour les travailleur·euse·s du non-marchand

En fonction de votre secteur, vous pouvez avoir accès à un accompagnement sans frais.
Vérifiez bien si vous travaillez dans l’un des secteurs qui donnent accès à ces actions. 

Dispositif ? 

Quoi ? 

Site web

Le bilan de compétences -
Apef-Fe.BI
Le bilan de compétences est un dispositif individuel d'accompagnement visant à faciliter l'évolution professionnelle. Il permet d'analyser ses compétences tant professionnelles que personnelles, ainsi que ses aptitudes et motivations, afin de définir un projet professionnel et éventuellement un projet de formation. Ici, l’employeur ne doit pas forcément être au courant de la démarche. Bilan de compétences
Le conseil en évolution professionnelle -
Apef-Fe.BI
Evolutio ou le conseil en évolution professionnelle est dispositif d'accompagnement individuel qui se déroule sur un à deux mois (cinq à dix heures).
Il vise à répondre aux questions que le·la travailleur·euse se pose par rapport à son avenir professionnel et s’adresse à des jeunes travailleur·euse·s, ou des travailleur·euse·s sous contrat spécifique (ACS ou APE, PTP, ou ex-FESC). L’employeur est au courant de la démarche et l’aide dans l’élaboration de son projet professionnel.
Evolutio
Projet FINSS Le projet de formation en art infirmier (projet 600) s'adresse exclusivement aux travailleur·euse·s de la Commission paritaire des établissements et services de santé (CP 330) qui souhaitent réorienter leur carrière professionnelle et reprendre le chemin de l'école, en vue d'acquérir le diplôme en art infirmier A1 ou A2. Projet FINNS
Projet Tremplin Les projets Tremplin soutiennent les travailleur·euse·s qui entreprennent ou poursuivent des études. 
Ils prévoient la prise en charge des frais d’inscription à la formation, et offrent des jours de congé supplémentaires au Congé-éducation payé.
Le secteur des hôpitaux privés soutient les études en art infirmier.
Le secteur des personnes âgées soutient les études en art infirmier et les aides-soignant·e·s.

art infirmer - hôpitaux privés

art infirmer - personnes âgées

aides-soignant·e·s - personnes âgées

Les espaces d'informations physiques

En tant que demandeur·euse d’emploi, vous pouvez vous adresser aux institutions ci-dessous pour vous aider. 

Qui ? 

Quoi ? 

Site web

Forem Le Forem est le service public de l’emploi et de la formation professionnelle en Wallonie.
Il propose des services de conseil, d’orientation et d'information personnalisés, destinés à accompagner dans la recherche d’emploi ou dans le parcours professionnel.
Forem
Actiris Actiris est le service public de l’emploi à Bruxelles.
Il aide à chercher un emploi grâce à son service d'offres d'emploi et son service de guidance.
Ce dernier propose de vous aider à identifier vos objectifs professionnels, rédiger votre CV et des lettres de candidatures, rechercher des employeurs de manière adéquate, ...
Actiris 
Carrefours
Emploi Formation Orientation
Les Carrefours Emploi Formation Orientation (Cefo), en Wallonie, sont des lieux d’information et de conseil qui rassemblent plusieurs partenaires autour de la formation, de l’emploi, de l’orientation et de la création d’activités. Ils sont accessibles à tous gratuitement et sans rendez-vous. Carrefours Emploi
Formation Orientation
Les cités des métiers Les Cités des métiers sont des espaces d’information et de conseil sur des thématiques relatives à votre parcours de vie professionnelle (ex. : orientation, formation, emploi, création d’activités, etc.).
Des conseiller·ère·s peuvent vous aider dans votre projet de formation et votre orientation.
Elles se situent à Namur, Charleroi, Liège et Bruxelles. 
Namur
Charleroi
Liège
Bruxelles
Missions régionales pour l’emploi En Wallonie, les Mire proposent un accompagnement dans la recherche active d'emploi par un système "jobcoaching" ; permettent aux bénéficiaires de trouver un emploi durable et de qualité grâce à des actions professionnelles alternant formation en entreprise et formation en centre, pendant maximum un an; accompagnent les personnes dans le cadre de leur nouvel emploi. Mire
Missions locales Les missions locales peuvent vous aider dans plusieurs domaines : orientation professionnelle, candidature, choix de formation ou création d'emplois (par ex. dans l'économie sociale). Elles proposent notamment des ateliers et des actions de détermination professionnelle. Missions locales
Service d’information sur les études et les professions (SIEP) Les antennes du SIEP peuvent vous renseigner sur les études, les professions, les formations en cours du jour ou du soir, continuées ou en alternance, par le travail, l’alphabétisation, les langues, etc. SIEP
Infor Jeunes Infor Jeunes a pour objectif d’informer, d’aider et de conseiller les personnes qui le souhaitent et plus particulièrement les jeunes dans les domaines qui les concernent (enseignement, formation, travail, logement, famille, santé, aide sociale, justice, loisirs et vacances, international,…), grâce notamment à l’établissement de services et de permanences d’accueil répondant aux appels de toutes sortes.
L’accès y est libre et gratuit.
Inforjeunes.be
Les centres d'insertion socio-professionnelles (CISP) Les CISP proposent de l’orientation professionnelle, des formations de base et des formations professionnalisantes. CISP
Les organismes d'insertion socio-professionnelles (OISP) Il existe une cinquantaine d'OISP à Bruxelles. Ils forment et accompagnent les demandeur·euse·s d’emploi peu qualifié·e·s. Il s’agit des missions locales, des organismes de formation (alphabétisation, de base, préformation ou formation qualifiante), des ateliers de formation par le travail (AFT), des opérateurs de guidance. OISP
Les organismes publics de formation Ils peuvent proposer des formations ciblées sur l’orientation professionnelle. Tapez par exemple dans un moteur de recherches le mot-clé « bilan de compétences Belgique », ou
« bilan de compétences ­+ votre région ». 
Centres d’insertion socioprofessionnelle adaptés (CFISPA) Les CFISPA proposent un parcours d'orientation et d'insertion aux personnes reconnues comme étant en situation de handicap et inscrites comme demandeuses d'emploi au Forem. Centres d’insertion socioprofessionnelle adaptés
Jury de la Fédération Wallonie Bruxelles Le jury de la Fédération Wallonie Bruxelles permet de passer des examens à partir du premier degré de l’enseignement secondaire jusqu’à l’enseignement supérieur et d’obtenir le diplôme sans suivre les cours. Fédération
Wallonie Bruxelles
L'enseignement
à distance (EAD)
L’enseignement à distance propose des modules de cours en ligne pour se préparer aux épreuves certificatives des niveaux primaire et secondaire (CEB, CE1D, CE2D, CESS, etc). Enseignement
à distance
Valorisation des acquis de l'expérience (VAE) La valorisation des acquis de l'expérience permet d'être dispensé·e de certains cours ou d'être admis·e à une formation dont l’accès exige un diplôme que vous ne possédez pas. Elle est possible pour les types de formation suivants : université, haute école, promotion sociale ou formation professionnelle. Fédération
Wallonie Bruxelles
Les passerelles de la Fédération Wallonie-Bruxelles Utiles dans le cadre d’une réorientation de votre parcours d’études, ou afin de compléter celui-ci par d’autres formations. Fédération
Wallonie-Bruxelles
Conseiller·ère·s en accompagnement professionnel Via un organisme de formation. Il s’agit d’une personne externe à votre institution, à même de vous conseiller et de vous accompagner dans votre réflexion concernant votre parcours professionnel. Pour trouver un opérateur, vous pouvez surfez entre autres sur le répertoire des opérateurs de formation (le ROF) de l’APEF.  Répertoire des
opérateurs de formation

Les sites Internet

Pour plus d’informations sur un métier ou une formation, vous pouvez consulter les sites Internet ci-dessous. 

Qui ? 

Quoi ? 

Site web

FORMAPass En Wallonie, le catalogue de formation en ligne FORMAPass propose le même service avec plus de 5 000 formations et prestations d’insertion socioprofessionnelle.  FORMAPass
Dorifor Dorifor est un catalogue de formations en ligne en région bruxelloise. Dorifor
Horizons emploi - Forem Horizons emploi est un moteur de recherche informant sur les métiers, leur place sur le marché de l’emploi, les secteurs d’activités où ils s’exercent.
Vous pouvez également consulter les offres d’emploi liées ou encore trouver les études et formations qui y mènent.
Horizon Emploi
L'IMT-B - Actiris L'IMT-B est un moteur de recherche concernant le marché du travail à Bruxelles, pour en savoir plus sur une profession ou un secteur d'activité, les formations et les offres d'emploi liées. IMT-B d’Actiris
Service d’information sur les études et les professions (SIEP) Les antennes du SIEP peuvent vous renseigner sur les études, les professions, les formations en cours du jour ou du soir, continuées ou en alternance, par le travail, l’alphabétisation, les langues, etc.
Le site Pro-J s'adresse plus particulièrement aux jeunes. 

SIEP
Pro-J 

Metiers.Siep.be Ce site propose un répertoire des métiers par ordre alphabétique, par secteurs, par centres d'intérêt, avec une liste des métiers en pénurie Metiers.Siep.be
Skillsbelgium.be Ce site publie des fiches et des vidéos sur les métiers manuels et techniques.  Skillsbelgium.be

Je suis demandeur.euse d'emploi de moins de 30 ans

Voici quelques sites, espaces physiques et dispositifs pour les jeunes demandeur·euse·s d'emploi. 

Qui ? 

Quoi ? 

Site web

Forem Ce site du Forem vise à conseiller les jeunes demandeur·euse·s d'emploi.  jeunes.leforem
Formerpourlemploi

«Tremplin jeunes» de Bruxelles Formation, via le site formerpourlemploi.be propose :

  • des séances d’informations sur des secteurs ou des métiers, et des formations pour découvrir les compétences de base
  • une formation (« Projet Formation pour l’emploi ») d’un mois pour les moins de 25 ans, pour réfléchir sur son orientation de manière poussée
  • des formations diverses pour les jeunes de 18 à 29 ans. 
formerpourlemploi
Organisations syndicales

Les organisations syndicales y disposent d'un service pour les jeunes demandeur·eujeunes.se·s d'emploi. 

CGSLB
CNE
SETCa

Institut wallon de la formation en alternance des indépendants et des petites et moyennes entreprises

L'IFAPME vous concerne si vous avez entre 15 et 25 ans. Il propose des formations en alternance et des formations continues. Il dispose de services d'orientation. 

IFAPME
Service Formation PME  Le Service Formation PME s'adressent aux personnes entre 15 et 25 ans.
Il propose des formations en alternance et des formations continues.
Service Formation PME
Jeunes, Ecoles, emploi: tout un programme (JEEP)

Ce dispositif propose aux jeunes bruxellois·e·s: 

  • un service de formation et de sensibilisation à la vie active, destiné aux élèves en fin de cycle de l’enseignement secondaire, proposé à toutes les sections et toutes les écoles de la Région de Bruxelles-Capitale ;

  • un service job-étudiant offert à tous les jeunes en demande d'aide pour leur recherche d'une expérience de job-étudiant ;

  • un service de recrutement pour les entreprises désireuses d'engager des étudiant·e·s.

JEEP