Je réduis mon temps de travail

Proche de la pension ou non, il est possible de réduire votre temps de travail ou de suspendre votre contrat de travail.

Vous devrez pour cela répondre à certaines conditions, éventuellement dépendantes de votre secteur. 

Elément

Pour ce cas de figure, deux possibilités s’offrent à vous : les congés thématiques et une demande de réduction de temps de travail avec motif. La réduction de temps de travail sans motif est supprimée depuis 01 avril 2017. 

Pour plus de détails sur ces mesures, vous pouvez consulter les sites de l’Onem (citoyens > interruptions de carrière) ou du SPF Emploi, Travail et Concertation sociale (thème « Congés »).

Les congés thématiques et les autres types de congé

Les congés thématiques sont des interruptions de carrière à temps complet ou partiel pour une période déterminée.

Il en existe trois types :

  • parental ;
  • pour assistance médicale (si un membre de votre famille souffre d’une maladie grave) ;
  • pour soins palliatifs.

Ils ne doivent pas être confondus avec les crédits-temps avec motif.

Autres types de congés : le congé d’accueil (pour les parents d’accueil), le congé d’adoption, le congé de maternité (composé du congé prénatal et du congé postnatal), le congé de paternité, le congé politique.

Le crédit-temps avec motif

Il permet de suspendre ou de réduire son temps de travail temporairement, quel que soit l’âge.
Si vous répondez aux conditions requises, vous pouvez bénéficier d’une allocation d’interruption de l’Onem.

Il est possible de bénéficier d’un crédit-temps avec motif à temps plein, mi-temps ou 1/5 temps dans les cas suivants :

  • durée de 51 mois maximum :

    • pour vous occuper de votre enfant jusqu’à l’âge de 8 ans ;
    • pour vous occuper d’un membre de votre famille malade ;
    • pour l’octroi de soins palliatifs ;
  • durée de 36 mois maximum :
    • pour suivre une formation.

Il ne s’agit pas d’un droit mais d’une possibilité qui est discutée avec l’employeur.

Plusieurs dispositifs existent pour cela : le crédit-temps fin de carrière, le plan Tandem, la prépension (qui s’appelle aujourd’hui « régime de chômage avec complément d’entreprise »), et la réduction du temps de travail (RTT).

Pour bénéficier de ces mesures, il faut répondre à des conditions dont certaines sont spécifiques au secteur auquel vous appartenez.

  • Quel que soit votre secteur : le crédit-temps fin de carrière
  • Pour les travailleur·euse·s des commissions paritaires 318.01 (secteur des Services d'aides aux familles et aux personnes âgées) : une indemnité complémentaire au crédit-temps et au RCC
  • Pour les travailleur·euse·s de la commission paritaire 319.02 (secteurs de l’Aide à la jeunesse, l’aide aux personnes handicapées, aux adultes en difficulté et au logement) : le plan Tandem et la RTT (pour les bruxellois)
  • Pour les travailleur·euse·s de la commission paritaire 327.02 (secteur des Entreprises de travail adapté relevant de la Cocof) : l’indemnité complémentaire au régime de chômage avec complément d’entreprise
  • Pour les travailleur·euse·s de la commission paritaire 332 (secteur des Milieux d’accueil d’enfants) : le plan Tandem.

L’évolution de l’accès au crédit-temps entraîne une modification de l’assimilation à la pension, qui est la plupart du temps conditionnée au fait de recevoir une allocation de l’Onem.

Il est préférable de se renseigner auprès de l’organisation syndicale à laquelle vous êtes affilié·e, ou de l’Onem.